+375 17 309 32 69
+375 17 309 37 66
+375 29 361 57 81 (Vel)
Наш адрес
220099, Республика Беларусь,
г. Минск, ул. Казинца, д. 4, к. 208
Время работы
Пн-Чт с 09:00 до 18:00
Пт с 09:00 до 16:45
La Propagation De L'arnaque Au Prêt Rapide

La Propagation De L'arnaque Au Prêt Rapide

Avec l'avènement du financement participatif dans le paysage français, un vicieux modèle d'escroquerie s'est développé en ligne en passant par les réseaux sociaux et sur les mails : de fausses offres de financements en ligne accordés rapidement, sans aucun apport, zéro garanties et par des gens qui disent être des investisseurs particuliers. Nous parlons bien sûr d'une tromperie, mais la masse d'annonces Alerte sur les réseaux sociaux : fausses annonces de pręt rapide ces sites donne une idée de la gravité de la situation. Ainsi, énormément de particuliers se sont fait dérobés à cause cette arnaque.

Comment procèdent-ils ?

Appâter sa victime avec une proposition de prêt séduisante

L'arnaque au crédit prend généralement la forme d'un script avec plus ou moins de vraisemblance. Du point de vue de notre escroc, il s'agit d'une phase essentielle parce qu'il sait que la réussite de son coup est en partie conditionnée par la croyance ou non en son histoire. Lorsqu'il veut attirer le plus fort nombre de personnes possibles, il fait écrire et met en ligne une fausse annonce sur des sites ayant beaucoup de fréquentation comme Twitter ou Facebook. Beaucoup de pages très populaires ne contrôlent pas les sections de discussion visibles par tous, ce qui devient alors un endroit privilégié des escrocs.

En premier lieu, l'escroc s'affiche comme une personne disposant d'un capital qu'elle souhaite faire fructifier par l'octroi de crédits avec un taux très faible. Parfois, il se fait passer pour un retraité rentier qui désire se passer de la Banque afin de transmettre l'image d'une personne philanthropique qui aspire à tirer tout le monde vers le haut. Ce procédé va permettre une chose : jouer sur le désarroi financier des gens faibles en essayant de leur faire comprendre qu'un financement est envisageable, même avec peu de ressources. Il propose de leur octroyer un crédit, même s'ils ont déjà des crédits à rembourser. Une fois que la demande est acceptée, notre escroc promet un déblocage de l'argent dans un délai record avec des échéances qui peuvent monter jusqu'à plusieurs dizaines d'années.
Bien qu'il puisse paraître évident pour la plupart des individus que des offres de ce genre semblent improbables, il n'en reste pas moins que des personnes se trouvant financièrement au pied du mur peuvent se laisser berner du fait de cette promesse d'argent rapide qui les aveugle.

Faire croire à une démarche sérieuse

Sur le web, n'importe qui est capable d'usurper une identité avec un tant soit peu de créativité. C'est de cette façon qu'agissent les arnaqueurs au crédit en créant intégralement un personnage fictif qui saura coller avec leur scénario. En premier lieu, ils donnent un état-civil français à ce faux profil. Pas d'utilisation donc de noms étrangers qui pourraient faire fuir certains. Il faut que la cible ait l'impression que l'investisseur se situe sur le même territoire qu'elle. Dans un script bien mené, l'escroc peut se transformer en une personne avec un âge avancé ou jeune retraitée. Les plus perfides vont jusqu'à demander les documents justificatifs de paie à la future victime, d'autres lui demandent de répondre à un questionnaire sur son travail. Pour être un un peu plus crédible, notre escroc n'hésitera pas à fabriquer de multiples profils qu'il contrôlera pour mettre en ligne de faux avis dont le but sera de faire l'éloge de l'annonce.

Accepter toutes les demandes

Quand la victime est convaincue du sérieux de la démarche, l'escroc peut maintenant passer à l'action. Il confirme qu'il valide sa demande de de prêt, mais exige le versement de frais divers par mandat pour valider le dossier. Ces frais peuvent monter jusqu'à quelques centaines d'euros et servent à compenser le temps passé par l'investisseur à étudier sa demande. Ces frais sont, selon-lui, indispensables pour débloquer l'argent. En cas de paiement, le faux prêteur lui ordonnera ensuite de payer une prime d'assurance de prêt obligatoire. Sauf que, la victime ne recevra jamais son prêt et notre escroc retirera l'argent avant de disparaître de la circulation.


De quelle façon prévenir ces pratiques ?

En France, tout le monde n'a pas l'habilitation pour accorder un prêt et le crédit entre particuliers reste un secteur sous surveillance. Si une personne ou un groupe fait de la vente de services financiers par le net, ce site est dans l'obligation d'afficher ses informations légales et ses conditions générales. Pour être habilité en tant que de société de prêt, un organisme doit posséder un agrément de l'ACPR et d'une immatriculation au registre de l'ORIAS. N'importe quel site de prêt entre particuliers doit nécessairement être en possession de ces agréments, auquel cas il s'agit sans doute d'une escroquerie.

Ensuite, il faut garder à l'esprit que les délais pour obtenir un crédit sont assez longs et qu'il faut (à peu près) une quinzaine de jours avant de recevoir les fonds sur son compte. Et même si une personne avait un capital à placer ainsi, il étudierait sérieusement et profondément toutes les demandes avant de sélectionner les plus solides.
En tout état de cause, un organisme n’octroierait jamais un quelconque crédit (personnel, renouvelable ou immobilier) à un demandeur inscrit au FICP de la Banque de France concernant des impayés.